Les flammes de la vie

ange Noor  (2)

cliquez sur l'image pour rejoindre Copyright France

Tu sais, tout ce que j’ai pu faire, dire, penser et même omettre n’échappera jamais à l’oubli et ceci, tout ceci ne reviendra jamais nulle part, jamais.

Traîneront  encore en fumerolles quelques instants, un peu d’arômes, de saveurs au dessus des vagues sensuelles du souvenir. Uniquement ceux que j’aurais posés  dans vos mains, vos yeux, vos cœurs et pour toi aussi ce sera pareil, comme pour tous les autres. Lire la suite

Publicités

Le Dernier Rien

i7_1291821229

Le temps qui passe

©JeanMarieAlbert2016 Reproduction interdite

copyrightfrance-logo10

Nulle part, nulle part. C’est si loin d’ici que…
Aucun rivage et pas d’embruns parfumés.
Avec la vieille marée du temps s’enfuyant au delà des autres
même la dernière résurgence de l’île ultime
se noiera dans les flots de l’oubli.
L’océan de la mémoire éteinte emportera
jusqu’au suprême néant les rires et l’amour,
tout l’amour porté dans les cœurs les plus purs.
Le pic de la haute opinion qu’on a de nous-même
se brisera aussi par les lames éternelles de l’infini silence d’après.
Dans l’immensité flotteront quelques éclats de pierre
et peut-être que ce cœur gravé en son creux
ira porter l’image de notre amour jusqu’aux frontières
d’un nouvel univers perdu au milieu de rien.
C’est, s’il doit en être un, le seul espoir.
Nulle part, nulle part. C’est si loin d’ici que même la pensée s’y perd.

cliquez sur l'image pour rejoindre Copyright France

©2016 Jean Marie Albert – Tous droits réservés – Reproduction interdite

Panne du monde

Panne du Monde

 

L’enfant – Maman, papa, qui peut m’expliquer pourquoi les gens meurent de faim, de soif, de maladie, de catastrophes naturelles pendant que d’autres se mentent, se volent, s’entre-tuent ?

L’adulte – Il y a aussi tous ceux qui créent, construisent, donnent la vie,… Lire la suite

Le Projet Nega – Roman Steampunk Extrait

NEGA 1

– Incipit

Dans les couloirs du XIXe siècle passaient des ombres, que même le vénérable Buffon, dont l’influence planait encore beaucoup, n’avait jamais découvert dans son fabuleux parcours botanique.

Les Capitales fourmillantes, du fait de la créativité et des engrenages de l’industrialisation naissante, livraient chaque jour une nouvelle technologie qui suscitait les convoitises les plus perverses dans l’initialisation de l’Europe.

La révolution faisait son œuvre aussi par la démographie galopante et la destruction des vieux empires ouvrait la voie aux nouvelles convictions parmi les plus infâmes. Lire la suite

Démons-Stration

 

NOOR ESPACE 00.jpg

Démons-Striations

La vie est remplie de monstres tous aussi dangereux pour les uns que pour les autres.

Chacun trouve son lot de victime à travers une méthode personnelle . Parfois il s’agit d’un tartinage, d’une noyade, d’une exsanguination, d’une manipulation, je passe, la liste est trop longue.

Dans toutes celles-ci la proposition des médias est assez perverse, pour ne pas dire assassine. Lire la suite

Pas drôle

L’eden…

1er délire :Tout aurait commencé là, alors que ces deux personnages ( Adam et Eve) y vivaient libres, ne demandant rien, il leur suffisait simplement d’être.

2ème délire :Un jour, il parait qu’un personnage complètement fantasmatique (gabriel) aurait séduit un serpent… déjà, on comprend qu’il devait fumer des choses pas très licites. Lire la suite