La Boîte du Père

la-boite
Déposition de Mr X

On m’appelle… enfin on m’appelait… Quoique depuis quelques minutes je ne sais plus quel est mon prénom. Mon père, cher et tendre père vient de m’annoncer qu’il n’était pas mon père. Que quelques informations se trouvaient dans la grande boîte de bois fleuri. Ensuite, comme il a toujours été très discret, il n’a rien trouvé d’autre que de mourir, comme ça, en perdant son dernier souffle alors qu’il me regardait tendrement. Poursuivre la lecture « La Boîte du Père »

Publicités

L’Enquête lunaire

Dans le cadre de l’Agenda Ironique de novembre, un petit concours amical est lancé chaque mois. Y participe qui veut. Bienvenue 🙂 Le minuscule règlement ici Pour poster votre texte: Ici Votez, faites voter, commentez… 🙂 Résultats fin novembre Voici en dessous le texte que je propose. Bonne lecture ! Même dans le pire des […]

Ce monde là

Juste après, semblant se poser sur le haut de sa tête noire et brillante comme un café brûlant, le flamboiement pastel multicolore du couchant soleil.

Allongé sur le sable gris de la cour, il me plaisait d’imaginer cet arrière plan sensuel offrant un spectacle où l’univers entier viendrait célébrer l’instant. Il n’y a que le mur taché. Poursuivre la lecture « Ce monde là »

Panne du monde

Panne du Monde

 

L’enfant – Maman, papa, qui peut m’expliquer pourquoi les gens meurent de faim, de soif, de maladie, de catastrophes naturelles pendant que d’autres se mentent, se volent, s’entre-tuent ?

L’adulte – Il y a aussi tous ceux qui créent, construisent, donnent la vie,… Poursuivre la lecture « Panne du monde »

La nuit des Dingues 3 Bucoliques instants

 

sunset-forest-grass-warm-sun_2560x1600

Bucoliques instants

Normalement, une porte fermée laisse tous les autres dehors. Sauf que là, on est toujours dehors. Sous un auvent boisé, tuilé de rondes couvrant quelques compositions florales fanées, suspendues et d’autres plus animales, desséchées aussi. Poursuivre la lecture « La nuit des Dingues 3 Bucoliques instants »

La Nuit des Dingues 2 L’enfant ?

araignée fleur
le délicat parfum du mal

Voici donc ce qu’il en est…

Dans les patelins de ce genre, tout se sait, tout, dans l’heure. Ainsi, dés qu’un bestiau dans votre genre arrive, l’info circule sans faire de bruit, sans trace, même jusqu’à l’agonisant. Lui aussi a droit au plaisir partagé. Poursuivre la lecture « La Nuit des Dingues 2 L’enfant ? »