Le conte de la lune bleue « Extrait »

Lune bleue

…Quelques pas encore dans l’ombre fraîche d’un chêne et mon souffle s’apaise. A travers les feuillages lumineux se propage une danse que le vent emporte au ciel. Les chauds parfums de terre grimpent le long des troncs, des branches, des corps de heaume et jusqu’à la canopée se délivrent les arômes des sous-bois. Sa fine silhouette bleue d’azur glisse derrière les buissons roux. Derrière mes yeux clos s’imagine une farandole parmi les oiseaux  flottant autour de son sourire d’été.Jamais aucun espoir de ce genre ne s’était posé là pour moi.  La tendresse d’un geste  caressant accompagne l’arrivée du dernier visiteur. Chacun le regarde et attend dans le silence. Le charme persiste  autour du clan comme une brume légère d’automne. Tout s’y cache, s’y love en cherchant son propre creux. Plus rien ne frémit. Une seconde après l’autre les longs doigts du pèlerin se déplient en découvrant une paume offrant à tous une fleur aux mille couleurs d’où s’élève un reflet rose. Les yeux s’écarquillent, les lèvres s’ouvrent, les souffles se figent à l’envol de la lueur  tourbillonnant dans les branches basses. La poésie serre mon cœur dans la chaleur de sa main.  C’est la première fois qu’il m’est offert d’assister à la naissance d’une fée. Les rires et la musique de la forêt illuminent l’instant…

GS561EC-1

©2016 Copyright Jean Marie Albert . Tous droits réservés – Reproduction interdite.

Publicités

Merci de me laisser votre ressenti en commentaire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s