La Théorie des rondelles à sauter

 

1 – Visualisez une rondelle de bois.
( je sais, vous pouvez penser que c’est un peu pervers)
Imaginez qu’elle roule.
Imaginez qu’elle roule vers quelque chose d’inconnu.
Imaginez qu’elle roule en plus en tournant sur elle même.
Imaginez qu’elle roule également en faisant un saut de 1cm de hauteur tous les 30 tours.
Imaginez qu’en plus de tout cela elle prenne un virage à l’équerre à gauche tous les 90 sauts.
Ainsi de suite, imaginez tout ce que vous voulez en plus de cette rondelle de bois.

2 – Visualisez une autre rondelle d’aluminium.Imaginez qu’elle roule.
Imaginez qu’elle roule vers quelque chose d’inconnu.
Imaginez qu’elle roule en plus en tournant sur elle même.
Imaginez qu’elle roule également en faisant un saut de 1cm de hauteur tous les 30 tours.
Imaginez qu’en plus de tout cela elle prenne un virage à l’équerre à gauche tous les 90 sauts.
Ainsi de suite, imaginez tout ce que vous voulez en plus de cette rondelle d’aluminium en pensant qu’elle pourrait être dans une autre matière.

3 – Visualisez une rondelle d’une matière de votre choix. Ici disons de l’eau.
Improbable, mais curieusement intéressant. Ce n’est qu’un exemple.
Rajoutez-y une seconde rondelle de la même matière.
Rajoutez-y une troisième rondelle.
Une quatrième et ainsi de suite afin d’obtenir un cube de mille rondelles de hauteur, mille rondelles de largeur, mille rondelles de longueur.

4 – Imaginez toutes ces rondelles réunies en forme de cubes. Chaque rondelle tourne, avance, saute comme dit dans le premier exemple au-dessus.( 1)
C’est beau n’est-ce pas ?

5 – Imaginez un cube de mille rondelles de haut, de long, de large, comme le précédent et de la même matière de votre choix.
Imaginez que ce cube tourne sur lui-même en changeant de couleur tous les mille tours.
C’est beau n’est-ce pas ?

6 – Imaginez un cube de mille rondelles de haut, de long, de large, comme le précédent et de la même matière de votre choix.
Imaginez que ce cube tourne sur lui-même en changeant de couleur tous les mille tours.
Imaginez un deuxième cube identique avec les mêmes propriétés.
Puis un troisième, un quatrième et ceci jusqu’à mille cubes en longueur, mille cubes en largeur, mille cubes en hauteur.
Cela ferait un cube à nouveau.
Tout ceci en mouvement.
Ce serait beau n’est-ce pas ?

7 – Maintenant dites vous bien que ce que vous venez de faire c’est de porter un regard d’ensemble sur une quantité de rondelles très importante.
Dites vous que si vous deviez observer chaque rondelle indéfiniment, cela vous prendrait un temps infini. Une vie entière n’y suffirait pas.
Donc, on peut se dire sans faire de faute que si on regarde un ensemble de rondelles se mouvoir, on obtiendra une vision des toutes ses actions qui représenteront quelque chose de beau, n’est-ce pas ?
On nomme ceci avoir une vision quantique. C’est une vue d’ensemble qui ne considère pas chaque rondelle, mais qui considère l’ensemble des effets des cubes de rondelles.

8 – Maintenant remplacez chaque rondelle par un être humain.
Considérez que cette humain ait l’obligation de rapporter un peu d’argent en faisant quelques mouvements.
Considérez aussi que chaque mouvement rapporterait à celui qui le fait un centime d’euro par mouvement effectué.
Considérez que l’ensemble des mouvements soient alignés dans un cube par groupe de mille.
Considérez aussi que chaque cube produise quelque chose qui rapporterait plusieurs milliards de dollars par an à celui qui possède la matière pour fabriquer, transformer, transporter, revendre.
Chaque cube serait donc en capacité de financer un autre cube d’humains qui fabriqueraient autre chose encore.
Chaque humain, vivrait dans un cube de béton. Travaillerait dans une entreprise qui fabriquerait des cubes de béton ou des clefs à molette, peu importe. Chaque humain ferait un saut chez lui toutes les 8 heures pour manger, dormir,…
Chaque humain aurait besoin d’un véhicule cubique pour rejoindre son domicile, son travail, son supermarché, son hôpital, etc…Tout ceci cubique aussi. Véhicule cubique car se serait plus facile à caser au parking par exemple.
En enfermant les humains dans des cubes, on leur offre la possibilité d’obtenir des réponses à des besoins qu’ils n’avaient encore jamais eu. ( voitures cubiques, maisons cubiques. Et comme ils ne savent pas les faire, on a missionné quelqu’un pour organiser la construction de tous ces cubes.
Quelqu’un a donc décidé qu’il fallait absolument vivre en cube pour devenir..Euh, nul ne le sait au juste. Surtout pas celui qui a décidé de faire ces cubes.
En observant cela ainsi, tout ceci devient évidemment moins beau n’est-ce-pas ?

Donc, à partir de cet état de choses, vous pouvez aisément imaginer ce que donnerait une existence si l’univers entier était confronté à une abomination du même genre.
Par exemple des sphères….Ça vous rappelle quelque chose ?

Ou pire des formes, des tas de formes bien définies pour noyer le poisson surpris que chacun de nous devient face à ce genre d’ineptie.
Et pendant ce temps là, le foot, le top50, les course de formules 1, le sexe, la quête de la possession d’objets de toutes sortes, de richesses diverses envahissent les esprits…

Face à tout ça, on se demande à quoi servent les politiciens…On se le demande…
A mon avis, ils ont un esprit de la forme d’une…rondelle. Ça ne vous rappelle rien ?
GS561EC-1
©JeanmarieAlbert2016 – Tous droits réservés – Reproduction interdite

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Théorie des rondelles à sauter »

Merci de votre commentaire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.