Lettre ouverte à tous les enfants

GS561EC-1

 

Mon prénom, c’est Jean-Marie et toi ?

Commencer par ceux du premier âge m’apparaît peu cohérent ici du fait que, ne parlant pas, il ne lisent pas non plus.
Continuer avec ceux qui commencent à avoir un sens de perception, d’écoute et d’échange, vers trois ans est tout à fait plausible.
Les plus grands n’auront qu’à leur lire .
C’est vous qui êtres les plus chers à mon cœur, les enfants. Les trois à cinq ans.
Le jour de vos six ans c’est pareil, même à sept huit neuf et douze.
Mais nous savons que cette belle tranche d’âge des plus petits nous sensibilise beaucoup nous les adultes.
Alors je vais cesser de parler de vous, ces plus jeunes, pour vous parler du monde des adultes. Et vous verrez et comprendrez, avec ce que je vais vous raconter ici que ces grands dadais que sont les adultes, ceux qui vous disent non, lève-toi, mange ceci, ne fais pas ça, arrête de faire du bruit, etc, tous ces adultes, disais-je, ne sont qu’un grand troupeau d’imbéciles, d’ignorants, de têtes de cochon.
C’est pour ça qu’ils ne voudront pas vous dire que ce que j’écris ici existe.

La majorité des adultes adorent les tous petits, mais savez-vous pourquoi ?
Il y a deux grandes raisons :
La première, c’est parce que ce que vous représentez pour eux, c’est l’adorable, le pur, l’innocence, le beau, la tendresse, la douceur infinie,… Enfin, toutes ces choses qui font que ces grands croient fermement que vous êtes la représentation des anges et autres personnages mystérieux, magiques, merveilleux, etc…
Pourquoi croient-ils cela ?
C’est la deuxième raison.
Mais parce que dans le monde des adultes, qu’ils sont, tout ceci n’existe que dans quelques films et romans, certaines œuvres d’art,etc… Que des choses imaginaires sans lesquelles leur vie serait bien triste et vide de sens.
Parce qu’ils ont besoin d’imaginer, de rêver, comme vous les bambins, les pitchounets, les doudous à bisouiller,…
Et pourquoi ce besoin d’imaginer ?
Parce que le réel, c’est pas bien joli-joli. C’est cacaboudin, pour eux.
Regardez les infos, c’est pareil, le travail, c’est la même chose, les gens partout, bruyants, sans respect, sales, mal polis, grossiers, vous en avez déjà vu partout.
Ecoutez parler vos parents quand ils disent ce qu’ils pensent du monde qui les entoure. Disent-ils que c’est merveilleux, que c’est magnifique, que c’est sublime tous les jours, tout le temps ? Même une fois par jour ? Par semaine ?…
Les adultes sont des personnes qui râlent, ronchonnent, après toutes sortes de choses et sans arrêt. C’est trop cher, trop fatiguant, trop loin, trop laid, trop lent, trop ceci, pas assez cela…
Même qu’ils vous dispute sans arrêt parce que vous n’êtes pas encore debout, couchés, habillés, déshabillés, que vous faites trop de bruit, que vous n’écoutez pas, que vous ne voulez pas comprendre, que vous n’êtes pas sages, pas gentils. Que vous ne comprenez rien aux adultes.
Et même que parfois ils vous donnent, ils appellent ça donner, comme c’est bizarre, ils vous donnent donc, la fessée, vous punissent, vous prive d’une chose ou une autre, etc…
Pauvres parents tous énervés, fatigués, fourbus, vidés d’une journée abominable qu’ils viennent de passer à courir, à subir, à supporter, en ronchonnant tout le temps, mais pas trop fort parce que sinon, le chef, le patron, la police, etc va les engueuler et peut-être même leur donner aussi une amende pour leur prendre leur argent pour avoir dit ou fait une ou plusieurs bêtises.
Les adultes ont une drôle de manière d’employer le verbe donner dans ces occasions.
Donner une amende, une fessée, une correction, une méchante réplique…
En général, quand on donne, c’est pour faire plaisir, non ? Le Père-Noël, par exemple, lui, il donne, ça c’est être gentil, sympa, et aimer l’autre. Comme quand on donne un morceau de pain à quelqu’un dans la rue et qui a faim. Ça, c’est donner.
Et bien dans le monde des adultes, ils ont changé ça. Ils donnent aussi pour faire pleurer, mal, rendre triste,…
Ils sont toujours pressés parce qu’on leur a dit qu’il fallait faire vite, vite, vite. Et ils ne savent même pas qui a dit ça, ni quand, ni pourquoi. Mais ils le font quand même. Et même qu’ils vont trouver tous seuls des bonnes raisons de le faire plus vite encore. Ils sont complètement toc-toc badaboum.
C’est comme quand ils se marient, c’est pareil, ils ne comprennent rien.
Ils choisissent une jolie Dame, ou un beau Monsieur, ils s’habillent bien, vont au cinéma, faire la fête et s’amuser ensemble, se font des bisous et se promettent de s’aimer beaucoup, toujours, Et ça, la promesse, ils la font devant tout le monde et même qu’ils signent des papiers pour se faire croire que c’est vrai.
Et bien non, ce n’est pas vrai, puisque la plupart divorcent. Même que des fois ils se font des cadeaux. Oui, ils ‘écrivent des lettres que leur avocat à fait pour mieux les défendre. Des gentilles lettres où on ne dit pas de gros mots bien sur.
Et même encore qu’ils se donnent des jolis noms, d’oiseaux ou d’autres animaux de la ferme. Mais ça, ce n’est pas devant le juge.

Il y a encore un tas d’autres bêtises que je vais vous dévoiler.
Il arrive parfois qu’un autre enfant vous embête et vous, pour vous défendre et ne pas laisser faire cet autre enfant, vous lui mettez un coup de pied, une claque, etc..
Et là, les adultes vous disputent à l’école, à la maison, et partout ailleurs.
On vous dit qu’il ne faut pas, que ce n’est pas beau, blablabla..
Il y a aussi des parents un peu idiots qui disent à leurs enfants qu’ils ont eu raison de se défendre. Mais ces parents, un peu bébêtes, ont oublié dans leur tête d’oiseau que leur enfant à quand même tapé. Et que taper ce n’est pas beau du tout du tout, surtout quand c’est sur quelqu’un d’autre.
Et même que les adultes, ils font pire puisqu’ils volent, tabassent les autres, et même qu’ils s’entre-tuent. Et même que quand il y a une guerre, les adultes pensent que c’est normal de tuer. Je vous le répète, les adultes sont complètement dingues.
Ils sont tellement imbéciles qu’ils se sont inventé des personnages qui n’existent pas, pour se faire peur tout seul ou pour se faire rêver parce que le réel qu’il ont mis en place, il n’est pas beau. Enfin, ils disent que ce n’est pas beau parce qu’ils ne savent pas vraiment bien regarder comme vous tout ce qui est merveilleux dans ce monde.
Parmi ces personnages de peur, qui sont imaginaires, il y a les fantômes ; les sorcières, les trolls, les diables et les dieux et beaucoup d’autres encore…
Parmi les gentils personnages imaginaires il y a les fées, les lutins, le Père-Noël, et beaucoup d’autres encore.
Et vous savez pourquoi ils ont peur les adultes ?
Parce qu’ils ne réfléchissent pas. Ils croient tout ce que d’autres adultes leurs disent. Et comme beaucoup ne savent rien ou pas grand chose, ils se racontent tous n’importe quoi et se font peur comme des bébés qui voient un inconnu pour la première fois.
Les adultes c’est pareil. Quand quelque chose est inconnu, ils ont peur et pensent qu’il va leur arriver les pires choses.
L’inconnu, c’est ce qu’ils n’ont jamais rencontré.
Un étranger, une façon de faire la cuisine, un comportement différent comme quand certains se disent bonjour en se serrant la main tandis que d’autres se penchent en avant ou se font la bise. Et comme ça leur fait peur, pour ne pas le dire, ils se moquent de ça, pour faire croire que c’est des bêtises d’idiot et que eux, les adultes qui voient ça, ils savent mieux que les autres. Et bien ce n’est pas vrai.
.
Il y a encore des millions de choses que je pourrais vous dire sur les adultes, mais vous pouvez les découvrir vous-même en les observant, en les regardant faire, en les écoutant parler entre eux ou avec vous.
Bien sûr tous les parents ne font pas que des bêtises, et même que parfois, certains qui font des bêtises font d’autres choses très bien. Comme quoi, ils peuvent être intelligents et bêtes à la fois.
Il y a une chose que vous pouvez faire, c’est de dire à vos parents que ce qu’il faut faire, c’est ce qui est juste pour tous, tout le temps. Et si ce n’est pas juste pour tous, tout le temps, c’est qu’ils se trompent. Car tout ce qui n’est pas juste pour tous et tout le temps nous emmène vers quelque chose de pas bien, de pas beau et même de terrible et épouvantable.
Il faut leur dire gentiment, sinon ils se fâchent ces gros bébés, ils boudent, ronchonnent et râlent tout ce qu’ils peuvent râler.
Leur parler gentiment en leur montrant que ce qu’ils font, ce n’est peut-être pas le meilleur chemin pour devenir un adulte digne et respectueux de toute la vie et les vivants.
Et si ils ne comprennent pas, dites-leur de venir lire cette lettre que j’envoie à tous les enfants doudous, ratatouilles, bigoudis, carnavals, tagadas, cacahuètes, tambours et raviolis,…
Si je vous écris tout ça, c’est parce que moi et beaucoup d’autres adultes, on n’a pas oublié qu’on a été des enfants nous aussi et qu’on a cru à tout ce qu’ils nous avaient raconté, les adultes pouët-pouët et patatras…. Pour que vous, les enfants, vous recommenciez quelque chose que nous, les adultes, on a presque complètement raté, mais pas tout quand même.

Merci d’avoir lu ma lettre.
Jean-Marie.

Création Jean-Marie Albert – Tous droits réservés.

Publicités

Merci de votre commentaire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.