Les conventions des bougres

GS561EC-1

 

D’abord on est en vie, tous, et pour ceux qui sont partis, qui nous manquent cruellement, on les portent dans nos mémoires, nos cœurs, vers demain, avec nous, pour les emmener plus loin que là où ils ont cesser d’être. C’est un hommage quotidien qui vient du cœur et de la raison !
Pour certains, une ou deux photos dans le couloir d’entrée, éventuellement sur le meuble ou au mur
du salon… Faudrait pas passer pour des égoïstes…
Ensuite, vivant que nous sommes, tout ici étant fait pour le consumérisme, le saut vers encore autre chose qu’on appelle bêtement « zapper »occupe le plus clair de notre temps…
Ainsi, on se trouve frustré de ne pas « avoir », de ne pas posséder, à soi, bien à soi, pour «  dire «  et « Montrer », « Faire-Montrer » et ainsi paraître, et idiotement croire, que de cette façon, on fait partie de l’histoire avec tous les autres veaux.
– «  Allo, tu as vu, j’ai acheté la dernière fringue de chez Dugenoux, hiiiiiiii, c’est trop Clââââsss ! Et pour mon fils on a trouvé avec son beau-père la toute dernière console de chez « X-station »  hiiiiiii, c’est trop dans l’mouv’…il va adorer le gamin ! »

On ne dira pas ici combien tout cela coûte, ni l’intérêt de la chose, ni que les parents ont trouvé un sublime moyen pour que leur « cher » enfant ne leur casse pas trop les pieds pendant que Maman papote au tel avec sa cop’s sur les dernières tendances chiffonnières et que Papa sirote sa mousse en regardant le match qu’il a raté ( a cause du gosse qu’il a fallu amener chez le toubib pour allergie grave après avoir ingurgité en quatrième vitesse le repas précuit du supermarché du coin : il a trop mangé de cochonneries a dit le toubib – ce n’est jamais la faute des parents….) et leur cher enfant a eut droit, pour sa convalescence, a un autre jeu décérébrant pour l’occuper encore plus, pendant qu’imperturbablement, il agonise jour après jour, entretenant au passage son futur cancer des reins, de l’estomac ou de la peau…Certains diront que ce sera toujours ça de moins à verser pour la retraite…
On l’emmènera « faire du sport » au club du quartier afin qu’il perde, au plus vite ses kilos en trop, car ça ne fait pas présentable et les parents pourraient passer pour de « mauvais parents ». On profitera aussi de l’été pour leur faire prendre l’air et le soleil afin de développer, un peu plus, les problématiques liées au mélanome….et dire à la cantonade ou au boulot qu’on a été au bord de la mer sur l’île de tahiti-douche ….La Clââââââsssss.
Vive les vacances !
Du coup, les femmes étant perdues s’informent sur le vivant en lisant une noble littérature :leurs magazines préférés, proférant nombres de conseils utiles sur la bouffe, le régime, la mode, la psychologie, et tant d’autres choses hautement creusées par les scientifiques du-dit magazine. Amen !
De l’autre coup, Papa, ne sachant plus, puisque Maman sait tout, s’il est encore utile à quelque chose, s’abrutit au foot -à la télé hein, pas sur la pelouse d’un stade, faut pas déconner, avec un bonne bière en rotant et en pétant avec quelques autres Papas ou amis esseulés dans une engueulade dirigée vers le joueur nullissime qui a raté sa passe…Il se rassure ainsi en se faisant croire qu’il sait quelque chose d’important puisque tous ses compères n’en sont que là aussi…
D’autres fois, Papa, proposant à sa progéniture d’aller se cultiver un peu en côtoyant « la vraie vie », parcoure les rues avec eux, en tentant de viser, avec une petite pièce jaune, la casquette du mendiant qui, le pauvre, doit absolument renvoyer un sourire soumis pour avoir eu tant de générosité de la part de la sublime famille…qui s’en va en riant d’avoir raté le couvre-chef…
On empêchera pas les parents de s’apitoyer lourdement devant le J.T. du jour, durant trois ou quatre secondes, sur le sort du monde… Le voisinage répondra à ceci en disant ; « Les politiques ne font rien pour nous ! »
Tandis que d’autres argumenteront férocement que : «  C’est comme ça, que voulez-vous y faire ! »
La fatalité à toujours bon dos…
.
Et on appelle ça UNE FAMILLE !

En attendant, le gosse grandit avec toutes ces sublimes valeurs et va devenir un de ceux qui feront notre monde de demain. Un beau futur de rêve se prépare en perspective….
Et pour ceux qui n’ont pas de point de vue :Ne rien dire, ne rien faire, c’est être complice !

Et moi, je fais quoi, me direz-vous !
Je partage mon point de vue pour tenter de créer un dialogue entre tous et essayer de trouver ensemble une porte de sortie à cette voie qui n’aspire pas à nous faire évoluer vers quelque chose de digne et de généreux. C’est à chacun de nous de changer, car il ne faut rien attendre de ceux qui ont été élus pour nous aider à avancer. Ils sont trop occupés à se faire réélire…en jouant l’immobilisme pour ne pas frustrer leur électorat  ou en faisant des apparitions physiques ou verbales à grands coups de média en promettant qu’ils vont nous sortir de là et en jurant que les autres sont tous des nuls pour le faire!
Donc, comme le monde est encore en train de se faire – (et oui, on n’est pas au bout du chemin ),pour changer moi-même, je partage,pour me rajouter à la liste des insatisfaits, qui cherchent des solutions pour nous aider tous à proposer autre chose à nos enfants.

Création Jean-Marie Albert – Tous droits réservés.

Publicités

Merci de me laisser votre ressenti en commentaire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s